La Mutuelle Familiale a publié lundi 28 novembre 2022 une lettre ouverte à l'intention de François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention.

"L’épidémie de maladies chroniques menace la pérennité du système de santé et de protection sociale. En tant qu’acteur du système de santé, les mutuelles comme la Sécurité sociale sont confrontées à la hausse continue des affections de longue durée depuis de nombreuses années, non seulement chez les seniors, mais aussi de façon de plus en plus marquée chez les plus jeunes", rappelle l'acteur mutualiste, engagé en promotion de la santé.

Lien entre maladies et phytos

Elle ajoute : "Sur ce point, les données du régime général sur la période de 2003 à 2019 sont particulièrement inquiétantes, puisqu’elles indiquent respectivement pour les groupes de 0 à 19 ans, 20 à 39 ans et 40 à 59 ans :

  • Une augmentation de 47%, 46% et 37% pour les maladies cardio-vasculaires,
  • Une augmentation de 71%, 83% et 48% pour le diabète,
  • Une augmentation de 18%, 30% et 12% pour le cancer.

"Pour chacune de ces maladies, le lien avec l’exposition à des substances chimiques du quotidien est de plus en plus documenté. C’est notamment le cas des pesticides, qui touchent à la fois des agriculteurs et les simples citoyens et consommateurs", estime La Mutuelle Familiale.

"Force est de constater que le plan « Écophyto 2018 », censé réduire de 50 % en 10 ans le recours aux pesticides en France, est un échec puisque cette consommation a augmenté entre 2009 et 2018 de 25%. Mécaniquement, l’exposition aux risques liés à l’exposition à des substances chimiques contenues dans les pesticides s’est donc accrue depuis 2018.

Deux demandes

La Mutuelle Familiale demande donc au ministre de la Santé :

  • De peser de tout son poids afin de mettre en conformité les pratiques des agences (Anses et Efsa) avec les exigences du règlement européen Reach ;
  • De diligenter un audit des pesticides déjà autorisés afin de déterminer si leur toxicité réelle a été effectivement sous-estimée.

(1) Règlement de l'Union européenne adopté pour mieux protéger la santé humaine et l'environnement contre les risques liés aux substances chimiques.