"Au 1er novembre 2022, les estimations des surfaces nationales implantées en tomates pour le marché du frais sont de 2 757 hectares." C’est ce qu’indique Agreste, dans sa note d'Infos rapides publiée ce 28 novembre 2022.

Les surfaces françaises de tomates seraient donc en hausse de 7 % sur un an.  Le service de la statistique du ministère de l’Agriculture précise que les surfaces sont tirées à la hausse par l’extension de celles en plein air.

La production nationale destinée au marché du frais reculerait cependant de 3 % sur un an, à 523 500 tonnes, la sécheresse ayant pénalisé les rendements dans la plupart des bassins de production.

Des prix variables

Quant aux prix, jusqu’au printemps 2022, ils surpassaient  ceux de la campagne précédente. À l’été, ils ont baissé en raison de "l’arrivée de volumes plus importants et la concurrence de la production des jardins familiaux".

Depuis septembre 2022, l’offre nationale de tomates a reculé et les importations ont augmenté. Les prix se sont redressés. En octobre 2022, Agreste indique que les prix à la production ont augmenté de 64% en un an.