Les prix à la production des courgettes en France sont nettement supérieurs à ceux de 2021 et de la moyenne des prix de 2017 à 2021. Commencée en août, c'est surtout sur la fin de la campagne que cette inflation s'est fait ressentir. En octobre 2022, les prix à la production progressent de 133% sur un an et de 104 % par rapport à la moyenne quinquennale. Ils surpassent de 65 % les prix de l'ensemble des légumes frais pour ce même mois, selon les chiffres d'Agreste, le service de la statistique du ministère de l'Agriculture à la date du 28 novembre 2022.

Cette tendance s'explique par la faiblesse de l'offre et la limitation de la concurrence étrangère. En cumul de janvier à septembre 2022, les importations de courgettes sont en baisse de 4 % sur un an, pour atteindre 102 600 tonnes. Les exportations, à 16 100 tonnes, sont en baisse de 2 % sur un an.

Climat perturbant

La production du bassin du Sud-Est subit des pertes de production considérables. Avec seulement 81 600 tonnes, elle chute de près de 20 % alors que les superficies n'ont pas bougé en un an. Bien que moins marquée, l'évolution nationale suit la même tendance. La production nationale de courgettes atteindrait 166 000 tonnes, soit une baisse de 11 % sur un an. Les surfaces nationales atteindraient 4 137  hectares, ce qui traduit une certaine stabilité malgré une baisse notable des surfaces sous serre (–9 %).

Le climat particulier de l'année explique ce retrait de la production : températures fraîches au début de la campagne, canicules et orages en août.