Les exportations françaises de céréales progresse de 58 % sur un an, pour atteindre 969 millions d'euros en septembre 2022, selon les chiffres du Commerce extérieur diffusés par Agreste, le service de la statistique du ministère de l'Agriculture. Cette hausse se décompose en une progression plus modérée des quantités de céréales (+7 %), principalement celles du blé tendre, et en une forte hausse des prix moyens à l'exportation, avec notamment +53 % pour le blé tendre.

Cette tendance tire le solde global des échanges de produits agricoles bruts (400 millions d'euros contre 39 millions en 2021). Cette hausse résulte pour les deux tiers de la hausse de l'excédent commercial avec les pays de l'Union européenne.

Importations de légumes

A la même date, les importations de produits agricoles bruts augmentent de 71 millions d'euros (+6 %). Un des principales hausses concerne les légumes, notamment les courgettes et les poivrons. En revanche, le recul notable des achats de graines oléagineuses, principalement de colza, alors que les disponibilités mondiales étaient ouvertes, tempère les hausses enregistrées sur les autres produits.

Pour les produits agricoles transformés, la baisse de l'excédent commercial se poursuit, exclusivement en ce qui concerne les échanges avec les pays de l'Union européenne. Le service de la statistique souligne la progression notable des ventes d'huile de tournesol et de fromages. A l'inverse, les achats de produits issus de l'abattage, principalement la viande de volaille de Pologne et la viande bovine des Pays-Bas et du Royaume-Uni. Il en va de même des importations de produits laitiers, notamment de beurre belge ou des Pays-Bas, et des huiles, tourteaux et des corps gras.