Les moissonneuses ont continué d’investir les plaines dans la semaine du 14 au 20 juin 2022. Plus d’un quart des parcelles (26 %) d’orge d’hiver étaient battues le 20 juin 2022, rapporte l’observatoire des céréales Céré’Obs publié le 24 juin 2022 par FranceAgriMer.

 

La récolte de l’orge d’hiver est la plus avancée en Aquitaine, à 71 %, et en Poitou-Charentes, à 55 %.

i

Dans les starting-blocks pour la #moisson, j'ai hésité en ne voyant aucun autre chantier en cours..mais l'occasion était belle pour commencer l'#orge!
Top départ pic.twitter.com/IZgCs1l5Cc

— Lievens Gilles (@GillesLievens) June 23, 2022

Debut des orges sur la ferme. pic.twitter.com/ZOwVHEGWf6

— Romain L (@chasseurdedahut) June 21, 2022

Les céréales d’hiver ont 7 à 12 jours d’avance

La moisson du blé tendre a commencé durant cette semaine, avec 2 % des parcelles fauchées en moyenne, tout comme celle du blé dur, à 5 %, et celle de l’orge de printemps (3 %).

 

La précocité des céréales d’hiver se confirme. Selon Céré’Obs, l’orge d’hiver serait en avance de 7 jours par rapport à la récolte de 2021 (2 jours comparativement à la moyenne des cinq dernières années). Le blé tendre a, quant à lui, une avance de 11 jours sur 2021 (3 jours sur la moyenne de cinq ans) et l’orge de printemps de 12 jours (7 jours sur la moyenne de cinq ans).

Clap de fin, nous sommes le 20 juin 2022 et les moissons sont terminées chez nous #blé et #orge, événement historique.. Rdv l'année prochaine avec sûrement d'autres conditions météo. #moisson2022 #FrAgTw pic.twitter.com/OAam1R2rcq

— C. Sablayrolles (@cedricows) June 20, 2022

L’état des céréales se dégrade toujours

La sécheresse s’est fait ressentir dans les notations de Céré’Obs : le pourcentage de parcelles de céréales considérées en conditions bonnes à excellentes a encore diminué, à 64 % en blé tendre (–1 point sur une semaine), 60 % en blé dur (–1 point).

 

La note la plus basse est attribuée à l’orge de printemps, à 53 % (–1 point).

Même champ même variété même date mais rond de petite terre et rupture d’alimentation pour une plante pic.twitter.com/JVaF2RdqIe

— Laurence Bidaux - FD (@BidauxLaurence) June 24, 2022

Quand les orages s’en mêlent

La pluie et les orages se sont cependant invités, perturbant les chantiers.

Ça arrive méchamment #FrAgTw #Orage pic.twitter.com/qB5CnwTCOU

— Quentin B (@bigard_q) June 23, 2022

Les orges avant les orages :

Top départ de la #moisson2022 dans les #orges d’hiver en #Mayenne avant les #orages @AGPB_Cerealiers @fdsea53 @lamayenne @Fragritwittos pic.twitter.com/2DheifCN4O

— Olivier Duhamel (@ODUDU53) June 21, 2022

Certains en profitent pour mettre en pratique leur talent de photographe.

Capturer un éclair pour la photo de notre premier jour de moisson 2022 ..
(Bon ok la pluie 20 min après était moins cool mais bon .. )
Début des escourgeons dans la Marne @Fragritwittos pic.twitter.com/AhMkCjW2Fl

— Eloane Jh (@EloaneJh) June 26, 2022

Mais les orages ont aussi fait des dégâts.

#DDleGraindeBle après 80mm
C'est ma seul parcelle à 15km de la ferme qui c'est trouvé dans ce fameux noyaux dure#orage #agriculture #Moisson2022 #dégât
Il allait être récolter aujourd'hui ou demain mais la météo en a décidé autrement pic.twitter.com/EoD4YPa1vK

— Buard Vincent(@bubu1664) June 23, 2022

Moisson 2022 terminée, elle aura duré 20 m. C’est la désolation sur des dizaines de kms avec un couloir de 3 kms de large , c’est Rolland Garros sans raquettes . Déclarations faites, demain on commence par l’évaluation des dégâts de toitures, après le carrossier , hauts les cœurs pic.twitter.com/t1RowquylX

— Jean-Marie Chédru (@chepetjm) June 21, 2022

C’est ça aussi être agri, perdre une année de travail en 5 minutes… eh oui, je ne profiterai pas des prix élevés cette année, je vais faire le dos rond pour passer cette nouvelle année comme 2016 #greledemerde pic.twitter.com/tUkdQRgAil

— Anthony Frison (@AnthonyFreeAgri) June 20, 2022

Le maïs tire son épingle du jeu

Les cultures d’été profitent, quant à elles, des pluies, comme le maïs.

Voilà qu'il me dépasse !
1 mètre de plus en moins de 1 semaine ! Le #maïs a tout pour bien se développer chaleur et eau !#cornLovers #maisculturedurable#fragtw #fenetreouverte #tourdeplaine https://t.co/5FGfDEf7tj pic.twitter.com/CyxAVgS5Pe

— VEAULIN brice(@Veaulin1) June 23, 2022

Dans la semaine du 14 au 20 juin, Céré’Obs a revu à la baisse le pourcentage de parcelles en conditions bonnes à excellentes, de 87 à 84 %.

 

97 % du maïs grain avait atteint le stade 6/8 feuilles visibles le 20 juin, marquant une avance de 11 jours par rapport à 2021 (5 jours sur la moyenne des cinq dernières années). La floraison femelle a commencé sur 1 % des parcelles.

 

La protection par biocontrôle contre les pyrales est en place.

Cette semaine c'était Lutte biologique contre les chenilles de pyrale dans le #mais
Pose des trichogrammes(micro guêpes qui vont parasiter les chenilles) @DESANGOSSE @Agoracoop #FrAgTw
Et ça me fait marcher un peu pic.twitter.com/bwNQ8y5sN5

— François Demoury (@DemouryFr02) June 24, 2022