qui impose cette décision a été publié au Journal officiel de l’Union européenne le 25 janvier 2022.

 

Fin des AMM le 1er mai 2022

Les États membres doivent retirer l’autorisation des produits contenant du phosmet au plus tard le 1er mai 2022. « Tout délai de grâce accordé par les États membres conformément à l’article 46 du règlement (CE) n° 1107/2009 expire au plus tard le 1er novembre 2022 », indique le texte.

 

En décembre 2021, la filière des oléoprotéagineux avait indiqué travailler à l’homologation du cyantraniliprole, un produit alternatif autorisé dans d’autres États membres, sans assurance de l’obtenir avant les prochains semis. Elle estimait que le retrait du phosmet menaçait 300 000 ha de colza, l’insecticide n’ayant pas d’alternatives à ce jour.

 

À lire aussi : Oléagineux : Le Phosmet « indispensable » à la culture du colza (22/12/2020)