Un règlement d’exécution du 24 novembre 2021 de la Commission européenne, publié au Journal officiel de l’Union européenne du 25 novembre 2021, vient d’approuver le renouvellement de la cyperméthrine, comme substance dont la substitution est envisagée.

 

Le règlement européen 1107/2009 concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques prévoit en effet que pour ce type de substances actives, qui n’ont pas encore d’équivalent sur le marché, il faut étudier les alternatives phytos ou des méthodes non chimiques de prévention ou de lutte.

 

Rappelons que la Commission européenne avait prolongé d’un an la période d’approbation jusqu’au 31 octobre 2022, pour finaliser la procédure de réapprobation de la cyperméthrine. Cette dernière est désormais renouvelée pour 7 ans, jusqu’à la fin de 2029.

Molécule pivot

Alors que l’AGPM s’était inquiétée de son probable non-renouvellement il y a un an, cette réinscription, même si elle devient substituable, est « une bonne nouvelle » pour plusieurs filières.

 

« D’un point de vue technique, il s’agit de la molécule pivot pour protéger les maïs contre les taupins », rappelle Jean-Baptiste Thibord, chez Arvalis.

 

« Cette décision est un véritable soulagement car le taupin est le plus redoutable ravageur du maïs pour lequel la cyperméthrine est aujourd’hui la dernière solution suffisamment efficace », a appuyé de son côté le 30 novembre dernier, Daniel Peyraube, président de l’AGPM.