Les récoltes de maïs grain ont évolué de 82 % à 91 % (contre 99 % en 2020) entre le 9 et le 15 novembre 2021, selon FranceAgriMer dans son dernier bulletin Céré’Obs, publié le 19 novembre dernier.

 

> À lire aussi : Arvalis s’attend à un rendement record pour le maïs (12/11/2021)

Onze jours de retard pour la moisson

« La date médiane de ce stade présente un retard de 11 jours sur la moyenne de 5 ans et de 18 jours sur celle de l’année dernière », précise le rapport.

 

Si les rendements sont très bons…

Dernière ligne droite avant la fin de la récolte des maïs. Un beau finish avec une valeur sûre dans nos potentiels de sud Touraine#RAGT Urbanixx @agpm_mais pic.twitter.com/KKX40hPm9w

— Sébastien PROUTEAU (@PSebastien37) November 18, 2021

 

… l’humidité des grains est en hausse cette année.

Malgré une #moisson tardive, la collecte de #maïs grain touche à sa fin. La campagne sera marquée par des rendements quasi records autour de 110 quintaux sec/ha en moyenne lissée sur le territoire #coop, mais des taux d'humidité en hausse de 2,5 points par rapport à l'an passé pic.twitter.com/kSfa9iATnq

— Le Gouessant (@LeGouessant) November 19, 2021

Stade de la levée pour 78 % des blés et 90 % des orges

Du côté des céréales d’hiver, les semis de blé tendre passent de 87 % à 93 % sur la même période (94 % en 2020). Le stade de la levée évolue, quant à lui, de 63 % à 78 % (contre 79 % en 2020).

 

Bonne levée des céréales en Charente #négoceagricole #agriculture #blé pic.twitter.com/Z21yAQhJFg

— Grégory Piveteau (@GroupePiveteau) November 19, 2021

 

Même tendances pour les implantations d’orge d’hiver avec 97 % semés au 15 novembre (94 % la semaine précédente et 98 % en 2020). Le stade de la levée évolue de 80 % à 90 % (contre 90 % en 2020).

 

« La date médiane de ce stade présente un retard d’une journée sur la moyenne de 5 ans et une avance de deux jours sur celle de l’année dernière », ajoute encore FranceAgriMer.

 

On a du être patient pour le Semis de l’orge d’hiver #horsch #fendt pic.twitter.com/KtJVaoATDs

— jean pierre vallais (@jpierrevallais) November 9, 2021

56 % des surfaces de blé dur semées

Enfin, les semis de blé dur présentent un retard de 4 jours sur ceux de l’an dernier et une avance de 8 jours sur la moyenne quinquennale.

 

En une semaine, ils sont toutefois passés de 38 % à 56 % des surfaces prévues (contre 72 % en 2020). Le stade de la levée est atteint pour 18 % de la sole (contre 5 % il y a une semaine et 38 % en 2020).

 

Sa sent la belle journée pour continuer à semer le blé dur pic.twitter.com/A6dmFBAhg1

— Alexandre.gend (@AlexandreGend) November 19, 2021