« Le « document de travail » de la Commission européenne sur les nouvelles techniques d’OGM ne respecte pas les normes de protection de l’environnement et des consommateurs », juge des ONG dont Générations futures dans un communiqué de presse diffusé le 6 septembre 2021.

 

> À lire aussi : Biotechnologies végétales : Bruxelles veut réviser les règles actuelles sur les OGM (29/04/2021)

 

Dans un courrier commun, des ONG et associations d’agriculteurs et d’entreprises font une réponse critique au document de la direction générale de la santé de la Commission européenne (DG santé) paru en avril 2021.

 

Cette dernière estime que la réglementation européenne sur les OGM est « inadaptée » et « fait des suggestions qui pourraient conduire à une proposition visant à exempter des exigences de la réglementation certaines plantes cultivées produites à l’aide de “nouvelles techniques génomiques” telles que l’édition de gènes », écrivent les organisations.

 

> À lire aussi : Biotechnologies végétales : des réactions contrastées au rapport sur les NBT (30/04/2021)

« Risques inacceptables pour la santé humaine et animale »

« Une telle déréglementation pourrait signifier qu’il n’y aurait pas de contrôles de sécurité, d’étiquetage des OGM pour le consommateur, d’exigences de traçabilité ou de surveillance après la mise sur le marché », redoutent les ONG. Selon elles, « la déréglementation des nouvelles techniques d’OGM présenterait des risques inacceptables pour la santé humaine et animale et pour l’environnement ».

 

Les ONG jugent par ailleurs que « les propositions de la Commission franchissent des lignes rouges en matière de biosécurité, de transparence de l’information et de protection des consommateurs. Elles doivent être rejetées. »