Les achats de pomme de terre par les ménages français ont augmenté de 13,6 % sur la période du 28 décembre 2020 au 24 janvier 2021, comparativement à la même période l’année précédente, selon le Comité national interprofessionnel de la pomme de terre (CNIPT). Cette augmentation s’explique à la fois par une hausse de la taille de clientèle (+8,4 %) et du panier moyen (+3,4 % par acte d’achat).

 

Les températures fraîches du mois de janvier dans certaines régions de France constituent un des « drivers à l’achat » suggéré par la structure, pour la confection des plats d’hiver.

 

> À lire aussi : Les ménages achètent un peu plus de pommes de terre (11/01/2021)

Les achats en hausse dans tous les circuits de distribution

L’ensemble des circuits de distribution et profils de magasin est concerné par cette augmentation des achats sur la période considérée. Les magasins de proximité et le commerce en ligne gagnent respectivement 10 et 66 %. Il s’agit d’un « engouement porté depuis le début de la crise sanitaire qui se confirme sur cette période », indique le CNIPT.

En grandes surfaces, une préférence nette pour les formats de 1 à 2 kg

Dans les grandes et moyennes surfaces (GMS), la préférence va pour les formats de vente entre 1 et 2 kg, avec une augmentation de 81 % des achats en volume sur cette période. Le vrac lui « continue à perdre du terrain, de 3 % par rapport à l’année précédente », précise le comité.

 

Quant aux prix moyens en GMS, il est de 1 euro le kilo sur la période considérée, soit un recul de 5.4 % par rapport à l’année précédente, sur la même période.