La moisson poursuit sa progression au rythme de la météo. Le 16 août 2021, 91 % du blé tendre était ainsi récolté, annonce FranceAgriMer dans son dernier bulletin Céré’Obs publié le 20 août 2021. Une moisson toujours en retard de 11 jours sur sa moyenne des cinq dernières années.

Je crois qu’il n’y aura pas de sortie de batteuse aujourd’hui...#sauvezdd
@Fragritwittos
@FDSEA62
@AGPB_Cerealierspic.twitter.com/PQEaC40rHa

— Guillaume Wullens (@G_wullens) August 20, 2021

Un tiers du blé tendre à battre en Normandie et Bretagne

Si la moisson du blé était terminée ou presque dans la plupart des régions, il restait 32 % des surfaces à battre en Bretagne, 34 % en Normandie et 19 % dans les Hauts-de-France.

Moisson #blé démarrée le 13 août sur la Côte d'Opale et déjà stoppée par la pluie le 15 août. Opération sauver DD le grain de blé ! A la batteuse #bopapa 87 ans!@Fragritwittos pic.twitter.com/Fsm02wmzYV

— Pascale (@PNempont) August 16, 2021

Moisson du blé dur terminée, bientôt en orge de printemps

Le 16 août, l’intégralité du blé dur était récoltée, estime FranceAgriMer, avec un retard de 6 jours sur la moyenne des cinq dernières années.

 

La moisson de l’orge de printemps était effectuée à 97 %, avec un retard estimé à une semaine comparativement à la moyenne des cinq dernières années.

 

La prochaine campagne de céréales se prépare :

Triage du blé et orge pour les semis de céréales 2021 comme la #teamluherne https://t.co/8VyMzfhBSm pic.twitter.com/La3vCPzT9g

— Anthony Kerhervé2 (@breizhfarmer) August 20, 2021

Semis des colza, « entre stress et espoir »

Contrairement aux années précédentes, la pluie ne fait pas défaut pour les semis de colza. « La structure du sol a été mise à mal, prévenait Terres Inovia le 4 août 2021. Les passages de moissonneuse-batteuse, mais également des engins de ramassage de la paille ont laissé leur empreinte sur le sol. Cela va du léger tassement jusqu’à la création d’ornières dans les sols les plus humides. »

Premiers semis 2022 avec #zaza le #colza, en espérant que la fraîcheur qui reste suffise à le faire démarrer! #agriculture #ceuxquifontlhuile @Limagrain @Cultivarlemag @FopProducteurs @Avril @terresinovia @Coopceresia pic.twitter.com/VlcVxrgbW3

— CharlesGautier (@Carlito20000) August 20, 2021

« Compte tenu de l’humidité actuelle du sol, le semis précoce des colzas n’est pas l’enjeu principal, poursuit l’institut. Dans l’optique d’avoir un colza au stade des 4 feuilles au 15 septembre qui correspond au début du vol des grosses altises adultes, un colza levé au 1er septembre est suffisant. Dans ce contexte, les semis peuvent encore s’envisager jusqu’au 20 au 25 août. »

J+3 pour #zaza le colza, ouf, c’est levé ! Maintenant attention aux petits nuisibles pic.twitter.com/VpQv5OmJlq

— Vincent R (@Vincent_r89) August 15, 2021

Attention également aux limaces, dont les conditions climatiques ont été propices aux attaques. Avant d’intervenir, l’observation et le piégeage sont des outils à mobiliser pour évaluer le risque à la parcelle.

J+4. C'est parti pour 11 mois de stress et d espoirs https://t.co/b3lxptPx8D pic.twitter.com/e3Fy94Mbhg

— Adrien89 (@adrienbeau89) August 20, 2021

De belles cultures d’été

Selon FranceAgriMer, 99 % du maïs grain avait atteint le stade de la floraison femelle le 16 août et le stade de l'humidité du grain à 50 % débutait à 1 %.

Magnifique ce #maïs #ensilage @PioneerSeeds P9911 semis du 26/04 et environ 120mm d’irrigation à ce jour #ceuxquifontlaviande @Jennifer_17_85 #FrAgTw #agridemain pic.twitter.com/EFqTjQ40ap

— Emmanuel (@EmmanuelSagot) August 20, 2021

La pluie a aussi été bénéfique au tournesol, tout comme le travail des abeilles.

Les tournesols ont bien baissé la tête, ça va être le moment de récolter
Les abeilles ont bien fait leur boulot niveau fécondation et les pluies de l'été ont permis de bien remplir le grain #CeuxQuiFontLHuile pic.twitter.com/EOGd7Q9Y4x

— Lea (@Lea26200) August 20, 2021