Le blé tendre d’hiver de variété SRW (Soft Red Winter Wheat) est repassé au-dessus de 8 dollars le boisseau (environ 27 kg), pour la première fois depuis le 26 janvier, avant de se replier.

Déplacement de l’ambassade américaine

À moins d’une heure de la clôture, le blé, dans le rouge, se préparait à prendre une « respiration », selon le terme de Jason Britt, du courtier Central State Commodities, avant que la géopolitique ne s’en mêle.

 

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a alors annoncé le déplacement de l’ambassade des États-Unis en Ukraine de Kiev à Lviv, en réaction à « l’accélération spectaculaire » du déploiement de forces russes à la frontière.

 

« Je soupçonne que, cette semaine, on va entendre des choses d’un côté et de l’autre au moins une demi-douzaine de fois » dans le dossier ukrainien, a prévenu Jason Britt, « et certains marchés sont extrêmement sensibles à ça ».

 

L’Ukraine est le septième producteur de blé au monde, mais le cinquième exportateur, tandis que la Russie occupe la première place au classement des volumes exportés. Quant au maïs, l’Ukraine est le quatrième exportateur mondial.

« Le marché a les nerfs à vif »

« Environ 19 % des exportations de maïs passent par cette région », a souligné Jason Britt, « 30 % du blé et de l’orge. Et même le soja pourrait être affecté parce que 15 % de l’huile végétale passe par là. C’est pour ça que le marché a les nerfs à vif ».

 

Le soja n’est concerné qu’à la marge, ce qui explique, pour partie, qu’il ait été le seul du trio des grandes matières premières agricoles à clôturer en baisse lundi. Il a aussi pâti de l’annonce de quelques pluies en Amérique du Sud, « même si certains endroits ne peuvent plus être sauvés » d’une mauvaise récolte par des précipitations tardives, a estimé Jason Britt, au sujet du Brésil, du Paraguay et de l’Argentine.

 

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars 2022 a avancé de 1,88 %, à 7,9925 dollars contre 7,9775 dollars vendredi.

 

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison le même mois a gagné 0,72 %, à 6,5575 dollars contre 6,5100 dollars à la précédente clôture.

 

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mars a lâché 0,82 %, à 15,7000 dollars contre 15,8300 dollars vendredi.