qui présente les exportations et importations alimentaires et forestières françaises sous l’angle des surfaces nécessaires à leur production. Il s’agit d’un angle inhabituel, la balance commerciale étant plus classiquement mesurée en euros.

 

 

« Les flux en tonnes ou en euros ne permettent pas de se rendre compte du réel impact de nos échanges. Les traduire en surface permet de visualiser leur importance et de mieux apprécier leurs impacts écologiques », estime Solagro.

La France, exportatrice nette

Ainsi, l’association estime que « sur la période étudiée, 2010-2016, la France était exportatrice nette de 2,7 millions d’hectares (hors produits du bois), représentant 9 % de notre surface agricole utile (SAU) ».

 

Parmi les secteurs avec un solde positif, on compte notamment :

  • Les céréales (blé, riz, maïs et orge, farines) : 5,24 millions d’hectares exportés pour 667 000 hectares importés ;
  • Les produits laitiers (lait et fromage) : 1,53 million d’hectares exportés pour 671 000 hectares importés ;
  • La viande bovine : 1,41 million d’hectares exportés pour 879 000 hectares importés.
  • Les fruits : 540 000 hectares exportés pour 137 000 hectares importés.

 

Au contraire, le solde est négatif pour plusieurs secteurs, dont :

  • Le soja : 93 000 hectares exportés pour 1,35 million d’hectares importés ;
  • Les légumes : 76 000 hectares exportés pour 138 000 hectares importés.

 

> À écouter aussi notre podcast : Comment se passer du soja brésilien (10/03/2022)

Importations brutes : l’équivalent de dix millions d’hectares

En additionnant les importations brutes, Solagro estime que « les surfaces nécessaires aux produits importés approchent 10 millions d’hectares sans les produits forestiers ». Cela représente 34 % de la SAU française. Pour plus de durabilité, l’association appelle à réduire l’empreinte importée, en mobilisant des leviers relatifs à la sobriété, l’efficience, la relocalisation et la substitution.

 

> À lire aussi : Souveraineté protéique : l’autosuffisance en soja serait atteignable en Europe (12/04/2022)