« Le rendement agricole moyen global de la campagne de 2021 s’établit à 89 tonnes de betteraves à 16° à l’hectare, dans la moyenne des cinq ans », a annoncé Cristal Union le 1er février 2022.

 

> À lire aussi : Xavier Astolfi, Cristal Union : « Nous relèverons les défis par la performance et la flexibilité » (14/01/2022)

Record de production de betteraves bio

La campagne a duré 107 jours en moyenne, au cours desquels Cristal Union a transformé 13 millions de tonnes (Mt) de betteraves, avec un rendement moyen de 13,9 tonnes de sucre par hectare. « À titre de comparaison, 10 Mt de betteraves avaient été travaillées en 2020 en 90 jours de campagne », indique le groupe sucrier.

 

Cette campagne marque par ailleurs un « nouveau record » en production de betteraves bio, avec un rendement moyen d’environ 51 tonnes à 16° à l’hectare.

 

« Au total, les huit sucreries et les trois distilleries du groupe ont produit 1,5 Mt de sucre, 230 000 t de pulpes déshydratées, 3,6 millions d’hectolitres d’alcool et de bioéthanol au cours de la campagne de 2021-2022 », résume Cristal Union.

Une campagne marquée par le gel et les herbicides non conformes

L’épisode de gel en avril 2021 a contraint à ressemer 30 000 ha de betteraves, indique Cristal Union, qui a « fourni gratuitement ces nouvelles semences aux coopérateurs impactés ». « Les ressemis ont été une réussite et ont permis d’assurer l’approvisionnement des usines, avec néanmoins des baisses de rendement allant jusqu’à 10 tonnes à l’hectare », informe le groupe.

 

Près de 8 000 ha de betteraves ont par ailleurs été exposés à des produits non conformes de la société Adama. « Dans ce contexte, la sécurité des productions de Cristal Union a été garantie : aucun produit alimentaire n’a été fabriqué à partir de betteraves concernées qui ont été soit détruites, soit isolées et transformées en éthanol carburant », poursuit-il.

 

> À lire aussi : Herbicides non conformes : 500 000 tonnes de betteraves à détruire (16/08/2021)

 

Les conditions météorologiques ont été « plutôt profitables » aux betteraves, estime Cristal Union, « malgré un printemps particulièrement frais et humide, et un été enregistrant un déficit de chaleur ».

Un prix moyen proche de 29 €/t

Cristal Union rémunère ses coopérateurs « à un prix moyen proche de 29 €/t la tonne de betteraves pour cette campagne, en hausse par rapport aux campagnes précédentes », grâce au contexte de marchés favorables.

 

> À lire aussi : Sucre : Cristal Union veut payer les betteraves 30 €/t à « moyen terme » (07/06/2021)

 

« L’objectif à moyen terme est d’atteindre 30 euros la tonne. Le groupe est confiant dans l’atteinte de cet objectif, dans un contexte de marchés porteurs tant pour le sucre que pour l’alcool/éthanol. » Et Olivier de Bohan, président de Cristal Union, d’ajouter : « Tous les voyants sont donc au vert pour continuer à développer nos surfaces betteravières. »

 

> À lire aussi : Contrat : Cristal Union cherche 7 000 hectares de betteraves en plus (18/10/2021)