« Dans les Grandes Plaines » où se situe une grande partie des cultures américaines de blé, « il va y avoir des températures très froides et il pourrait y avoir de la destruction de plants à cause de l’hiver », a expliqué Jack Scoville, de Price Futures Group, indiquant que « le marché reflète cette inquiétude », ce qui fait monter le prix du blé.

Tempête hivernale annoncée aux États-Unis

« Une importante tempête hivernale est prévue dans le centre-sud des États-Unis et se déplacera dans l’est au début de la semaine prochaine », relevaient aussi les analystes de CHS, ajoutant que « ces conditions glaciales devraient s’estomper dans 11 à 15 jours, pour faire place à des conditions météorologiques plus modérées ».

 

Le maïs, qui avait un peu rebondi la veille, est reparti à la baisse. Des ventes de maïs à l’exportation n’ont guère aidé le cours. Le ministère américain de l’Agriculture a annoncé la vente de 195 338 tonnes de la céréale vers le Costa Rica ainsi que celle de 115 577 tonnes vers le Guatemala.

 

Le soja a lui légèrement progressé, enregistrant une deuxième séance de hausse consécutive.

Lundi sera férié aux États-Unis pour observer le « Presidents’Day », ce qui a allégé le volume des échanges à la veille d’un long week-end, a aussi noté Jack Scoville.

 

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 6,3675 dollars, contre 6,3350 dollars jeudi, grimpant de 0,51 %.

 

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a fini à 5,3875 dollars, contre 5,4100 dollars, lâchant 0,41 %.

 

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 13,7200 dollars, contre 13,6750 dollars à la dernière clôture, en modeste hausse de 0,32 %.