Les analystes s’attendent à une révision à la baisse des prévisions pour les stocks de fin de campagne de maïs et de soja aux États-Unis, signe d’une demande robuste. Les estimations des volumes d’exportation de la céréale et de l’oléagineux devraient de leur côté être revues à la hausse.

De grosses commandes à l’exportation

Ces anticipations s’appuient notamment sur plusieurs grosses commandes pour du maïs et du soja américains passées ces derniers jours par des pays étrangers, dont la Chine.

 

Les prévisions des cultures de blé aux États-Unis devraient pour leur part être globalement inchangées, mais la céréale a profité des gains réalisés par le maïs et le soja.

 

Les investisseurs « prennent position avant le rapport de demain sur l’offre et la demande, qui devrait être bien accueilli par le marché », a commenté Brian Hoops, de Midwest Market Solutions.

 

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 6,5575 dollars, contre 6,4125 dollars vendredi, progressant de 2,26 %.

 

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a fini à 5,6375 dollars, contre 5,4850 dollars avant le week-end, en hausse de 2,78 %. Il s’agit de son plus haut cours de clôture depuis 2013.

 

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 13,8775 dollars, contre 13,6675 dollars à la dernière clôture, gagnant 1,54 %.