« La grève se poursuit en Argentine et le nombre de navires retenus dans les ports s’élève désormais à plus de 100 », indique Nick Paumen, de CHS Hedging, qui précise qu’un vote sur ce mouvement doit se tenir dans l’après-midi.

 

2,5 millions de tonnes de soja prêtes à l’exportation

Le cours du soja a également bénéficié du chiffre impressionnant de 2,5 millions de tonnes prêtes à l’exportation à la fin de la semaine dernière, selon le relevé hebdomadaire du ministère de l’Agriculture américain. C’est plus du double des volumes inspectés et pesés l’an dernier à la même période, ce qui suggère une forte demande pour l’oléagineux.

 

La Chine est le plus gros importateur de soja américain bien qu’aucune commande de Pékin n’ait été rapportée depuis le début de novembre.

 

Les volumes de blé et de maïs attendant d’être exportés dans les ports américains ont en revanche déçu, mais les deux céréales ont fini la séance en hausse, profitant de l’élan du soja.

 

Les observateurs du marché s’attendent à une semaine relativement calme avant Noël : la séance du jeudi 24 décembre sera raccourcie et la plateforme où s’échangent les produits agricoles (CME Globex) sera fermée vendredi 25 décembre.

 

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars, le plus actif, a terminé à 6,1700 dollars, contre 6,1125 dollars vendredi, montant de 0,94 %.

 

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a fini à 4,4350 dollars, contre 4,4000 dollars la veille, en progrès de 0,80 %.

 

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier, le plus échangé, a terminé à 12,4725 dollars, contre 12,4325 dollars à la dernière clôture, prenant 0,32 %. Il s’agit d’un sommet depuis l’été 2014.