L’Inde a commandé 33 000 tonnes d’huile de soja aux États-Unis pour livraison lors de la campagne de 2020-2021, selon le système de recensement des principales exportations privées du ministère américain de l’Agriculture (USDA).

Des exportations américaines meilleures que prévu

Les chiffres hebdomadaires des ventes à l’étranger publiés ce jeudi ont été meilleurs que prévu pour le maïs (2,61 millions de tonnes) et dans la fourchette haute des estimations pour le blé (597 100 tonnes) et pour le soja (1,53 million de tonnes).

 

Les produits agricoles ont aussi été aidés par « des conditions de sécheresse dans le sud de l’Argentine et un dollar en net recul », observe Brian Hoops, de Midwest Market Solutions.

Aux États-Unis, le ralentissement du rythme des moissons de maïs et de soja observé la semaine dernière a aussi favorisé les cours de la céréale et de l’oléagineux.

 

Par ailleurs, les prix internationaux des céréales ont augmenté en octobre pour le quatrième mois d’affilée, atteignant leur plus haut niveau depuis 2015, selon l’indice mensuel du programme alimentaire mondial (FAO).

 

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre, le plus actif, a terminé à 6,0925 dollars, contre 6,0600 dollars mardi, en hausse de 0,54 %.

 

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a fini à 4,0925 dollars, contre 4,0525 dollars la veille, en progression de 0,99 %.

 

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier, le plus échangé, a conclu à 11,0375 dollars, contre 10,8625 dollars à la précédente clôture, montant de 1,61 %.