La moisson du maïs marque de l’avance

Selon l’observatoire Céré’Obs de FranceAgriMer, le 26 octobre 2020, la récolte du maïs grain était complétée à 88 %. Elle était terminée en Champagne-Ardenne, et en passe de l’être dans l’Île-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté et les Pays de la Loire.

 

FranceAgriMer estime que cette moisson est en avance de 9 jours par rapport à la moyenne quinquennale, et de 17 jours par rapport à l’année dernière.

 

Après la pluie, il faut se dépêcher d’en finir :

 

Le couvert est déjà bien en place et prêt pour l’hiver : pas de répit quand il s’agit du carbone à stocker !

Semis « à fond les baguettes »

À la même date, les chantiers de semis étaient terminés à 66 % pour le blé, et à 80 % pour l’orge d’hiver. Ils étaient presque finis en Lorraine, Bourgogne-Franche-Comté et Champagne-Ardenne, mais débutaient encore en Aquitaine, Midi-Pyrénées et Bretagne.

 

Les premières parcelles de blé dur étaient implantées en Centre-Val de Loire et Poitou-Charentes, tandis que la moitié des surfaces étaient semées en Paca.

Le blé à peine levé (22 % des surfaces, selon Céré’Obs) qu’on se projette déjà :

Pas de confinement, le boulot n’est pas terminé !

À la recherche des larves d’altises dans le colza

L’heure est aux tests de Berlèse dans les colzas. Cela permet, à partir d’un échantillon, de dénombrer les larves d’altises dans les plantes :

Les altises ont épargné certaines feuilles, et la plante a pris des forces grâce à la pluie :