.

 

 

Les cours des mois de mai et juin chutent par rapport aux mois précédents mais restent similaires à la moyenne quinquennale. Ils sont en revanche pour juin en repli de 13 % sur un an. L’augmentation progressive de l’offre, la baisse de la demande due à la météo peu ensoleillée du début de juin et la concurrence internationale ont contribué à la diminution des cours entre avril et mai/juin.

 

 

Les cours de la tomate en frais retrouvent des niveaux moyens, tandis que la production est prévue en repli. © Agreste — Insee
Les cours de la tomate en frais retrouvent des niveaux moyens, tandis que la production est prévue en repli. © Agreste — Insee

Crise conjoncturelle pour la tomate cerise

La tomate-cerise a été déclarée en crise conjoncturelle entre le 20 et le 27 mai 2020, puis entre le 18 juin et le 1er juillet 2020. Le petit fruit, qui avait déjà eu peu de succès pendant le confinement, a été soumis à une forte concurrence interrégionale et internationale. La météo du début de juin faiblement ensoleillée a limité sa vente.