Selon le dernier rapport Céré’Obs publié le 8 juillet 2022 par FranceAgriMer, les récoltes d’orge d’hiver ont bien progressé en une semaine, passant de 43 à 83 %. Les conditions de culture restent stables, avec 62 % des orges en situation bonne à très bonne. Les stades sont avancés de 3 jours par rapport à la moyenne sur 5 ans, et de 11 jours par rapport à 2021.

 

La paille est rapidement pressée et rentrée, face aux incertitudes climatiques.

Certains agriculteurs ont aussitôt semé du sorgho.

Protéger la biodiversité durant les récoltes

Le blé dur est, quant à lui, récolté à hauteur de 50 %. Les conditions bonnes à très bonnes de la culture restent stables d’une semaine à l’autre, avec un jour de retard par rapport à la moyenne sur 5 ans et le même état d’avancement que l’année dernière.

 

Premier retour sur la qualité de la récolte.

 

 

En partenariat avec des associations environnementales, des agriculteurs protègent les nids de busards durant la récolte de la céréale.

Le blé tendre, récolté à 14 %

La moisson du blé tendre et de l’orge de printemps a progressé sur le même ordre de grandeur, passant en une semaine de 5 à 14 %. Les conditions de culture sont restées quasi stables (situation bonne à très bonne pour 63 % des blés tendres et pour 51 % des orges de printemps).

 

Pour beaucoup, l’état d’avancement de la moisson de 2022 est du jamais vu.

Ou du moins très rare.

Le résultat est un peu décevant pour certains, bien qu’attendu…

Et des parcelles d’orge de printemps ont souffert de la sécheresse.

Progression du stade floraison femelle des maïs

Les conditions de cultures du maïs sont quasi stables d’une semaine à l’autre (84 % en situation bonne et très bonne), avec une avance de 5 jours par rapport à la moyenne sur 5 ans, et de 11 jours par rapport à la récolte de 2021. Le stade des 6-8 feuilles est atteint pour 99 % des parcelles, et le stade de la floraison femelle pour 30 % d’autres (8 % la semaine précédente).

 

La castration des maïs semences est en cours.