« Nous sommes bien conscients que des mesures doivent être prises pour préserver au mieux nos ressources en eau, a déclaré la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF) le 12 août 2022 dans un communiqué de presse. Cependant, celles-ci doivent pouvoir être modulées en fonction des enjeux, surtout lorsque c’est l’outil de travail qui est menacé. […] Aussi, nous demandons instamment aux départements ayant pris des mesures d’interdiction d’irriguer des vergers, de les lever. »

Des arbres perdent leurs feuilles

« Je n’ai jamais, jamais, jamais vu ça, explique Luc Barbier, secrétaire général de la FNPF, à La France Agricole. […] Normalement les feuilles tombent en octobre-novembre. Là, il y a des arbres en train de [les] perdre dès le mois d’août. » À court terme, la récolte de 2022 est menacée. Calibre, coloration et maturité des fruits sont impactés par les températures élevées qui s’ajoutent à la violente sécheresse, alerte la FNPF.

 

À lire aussi : Météo, une sécheresse inédite en juillet 2022 (09/08/2022)

 

Mais le risque porte aussi sur les années à venir. « On est sur du matériel végétal pérenne, pas annuel. Est-ce que le verger va être capable de supporter un arrêt brutal de la végétation ? » s’interroge Luc Barbier.