, par l’Autorité des marchés financiers (AMF).

 

 

Elle vise à mieux comprendre le poids des différents types de clients finaux sur les marchés du blé, du maïs et du colza, et se base sur une analyse des nouvelles données de la directive MIF 2 (1) sur la période allant de 2018 à 2021.

57 % des positions pour les acteurs commerciaux

L’étude révèle que, sur les contrats Euronext concernant le blé, 57 % des positions sur le marché à terme entre 2018 et 2021, sont ouvertes par des acteurs commerciaux (sur la base d’une moyenne journalière). Les acteurs commerciaux sont des organismes de stockage (coopératives ou négociants), des industriels (meuniers, amidonniers, alimentation du bétail) ou des agriculteurs.

 

Le reste des positions est détenu par des acteurs financiers (entreprises d’investissement, fonds et autres institutions financières). À l’inverse, aux États-Unis, la catégorie des acteurs commerciaux ne représente que 26 % des transactions en blé sur le marché de Chicago.

Les acteurs commerciaux cherchent à se couvrir

Les données confirment que 62 % des positions à terme des acteurs commerciaux sur les contrats concernant le blé en particulier, sont déclarées comme correspondant à de la couverture, « reflétant le rôle des contrats comme outil de gestion du risque de prix pour la filière physique », analyse l’AMF.

Complémentarité entre acteurs

L’AMF souligne également que « la direction souvent opposée » des positions des acteurs commerciaux de celle des acteurs financiers, met en évidence « le rôle complémentaire joué par ces deux grandes catégories pour la liquidité du marché ».

 

L’organisme note toutefois que certaines données manquent de précisions concernant les acteurs des marchés, notamment la catégorie « des autres institutions financières, dont la nature exacte est mal connue » puisque l’étude n’identifie pas nécessairement le détenteur ultime.

(1) La directive MIF 2 a pour objectif d’améliorer la transparence sur les marchés des matières premières par le recueil de nouvelles données, notamment concernant les catégories d’acteurs évoluant sur les marchés à terme.