« L’ergot est un pathogène relativement commun sur l’ensemble du territoire depuis les années 2000, rappelle Béatrice Orlando, chez Arvalis. Nous nous sommes toutefois aperçus que les moyens de prévention étaient mal connus. C’est pourquoi nous lançons un plan d’action national, auquel sont associés cent collecteurs. Une dizaine de fiches permettront de communiquer sur le sujet. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !