Le maire écologiste de Bordeaux a planté « des fleurs en terre, et pas en pot, dans une tranchée creusée dans le trottoir », a décrit Sud Ouest, le 26 novembre. Pierre Humic, qui refuse d’exposer « un sapin mort » pour Noël, a aussi annoncé la multiplication par trois du budget plantation de la ville et la création, en décembre, d’une micro-forêt sur une place.