Au lendemain de la réélection d’Emmanuel Macron, l’Usine nouvelle affirme que la planification écologique, promise à son Premier ministre, ne se fera pas sans l’agriculture. L’hebdomadaire est surpris par la répartition des ministères forts, chargés d’épauler ce dernier : l’énergie et le territoire.

Pas d’agriculture ? Alors que la biomasse et les matériaux biosourcés sont au cœur de la décarbonation de l’économie. Le développement de filières renouvelables, basées sur l’agriculture, est nécessaire pour remplacer les produits d’origine fossiles.