L’écrivain Gaspard Koenig s’est lancé le défi de rallier à cheval la ville de Rome à celle de Bordeaux. Parti depuis un mois, il se heurte à « l’enfer » des centres commerciaux, rapporte-t-il dans Le Point du 23 juillet. Favorable jusqu’ici à leur implantation, pour « des consommateurs libres de choisir des magasins moins chers », il reconnaît, en traversant les villages vidés de leurs commerces, que « se nourrir est devenu une épreuve en France, quand on ne se déplace pas à l’énergie fossile ».