Alors que Nestlé vante à coup de campagne marketing le nutri­score B de ses « céréales » au chocolat Chocapic, le site de LaNutrition, qui aide à décrypter les étiquettes, rappelle, le 13 octobre, que Nutriscore ne tient pas compte du degré de transformation des produits. Ainsi, plus de 50 % d’entre eux de la catégorie B sont ultra-transformés et mauvais pour la santé.