Pour détrôner le jambon Herta, Fleury Michon annonce, dans Le Figaro du 18 mars, développer l’entrée de gamme.

Le groupe lancera une offre 10 % moins chère au kilo que celle jugée jusque-là la plus économique, et facilitera l’accès à sa gamme AB : « Le développement d’une offre bio “made in France” apparaît donc moins prioritaire. »