Suite aux réactions suscitées par l’émission Cash Investigation, je souhaitais répondre aux fervents défenseurs du « tout phyto ». Installé avec mon père sur 133 hectares de céréales (blé, tournesol, orge, sarrasin) dans le Gers, nous pratiquons une agriculture raisonnée et ne traitons que si nécessaire (pas d’insecticides, pas de néonicotinoïdes). Nous sommes aussi...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !