Le magazine 180 °C, paru le 21 janvier, se consacre à la crise sanitaire et « ses surprenants effets sur les circuits courts ». Si les Français se sont rués dans les fermes lors du premier confinement, l’effet n’a pas duré : « Sitôt le déconfinement acté et les vacances d’été réservées, les chiffres d’affaires de la vente directe ressemblaient à ceux d’avant la crise. » L’automne n’aurait pas non plus été propice au regain, note la revue, faute d’enfants à la maison, donc moins de repas à préparer.