Seulement 4 Français sur 10 connaissent le Nutri-score, selon une enquête du Crédoc parue le 7 mai sur le site de BFMTV. Parmi les consommateurs les plus réfractaires, note l’institut, figurent les artisans, les commerçants et les agriculteurs. Bonnes élèves en revanche, les professions intermédiaires qui indiquent en avoir pris connaissance pour plus de la moitié et s’en servir pour leurs achats. Créé en 2016 par la Direction générale de la santé, le concept peine surtout à être adopté par les industriels : seuls 200 l’utilisent et le font figurer sur 30 % des produits présents en rayon.