Dans une enquête parue le 6 mai, Society raconte comment une dizaine de producteurs de carottes de Créances, dans la Manche, pourraient avoir pris le risque d’utiliser du dichloro­propène, pourtant interdit, dans leurs champs. Mis sur écoute pendant des mois avant d’être arrêtés, ils seront jugés fin mai. « Dans les années 1970, on servait de poubelle à l’industrie chimique », témoigne l’un des agriculteurs, qui rappelle aussi les mots d’Emmanuel Macron : « Pas d’interdiction de phytosanitaires sans solution ». Le nombre de maraîchers de Créances est passé de 300 à 30 en quarante ans.