Deux jours après sa nomination, le nouveau ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, visitait le comice agricole dans son fief historique de Marchenoir (Loir-et-Cher). Le quotidien local, la Nouvelle république, en a profité pour lui demander ce que signifiait la souveraineté alimentaire, désormais dans son ministère.

Sa réponse en quatre points (vidéo sur le site du journal) : d’abord le revenu agricole, ensuite la diversification des productions, puis les clauses miroir et enfin une refondation du modèle économique pour ne plus dépendre des engrais produits dans un pays en guerre.