Des chercheurs américains sont parvenus à accélérer le rendement de batteries et de piles à combustible à partir de feuilles d’épinard, rapporte L’Express du 22 octobre. Réduites à une épaisseur mille fois plus fine que celle d’un cheveu humain, les nanofeuilles pourraient à terme être utilisées pour des véhicules électriques civils ou militaires.