Coup de gueule du président de la chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques : dans Sud-Ouest du 25 février, Bernard Layre conteste la responsabilité des agriculteurs dans les feux de végétaux non maîtrisés, survenus les 20 et 21 février sur les hauteurs basques. Ce « sont des incendies criminels, déclenchés par des personnes qui n’ont rien à voir avec les éleveurs et l’agriculture », a-t-il insisté tout en soulignant l’intérêt de l’écobuage, pointé du doigt, alors que le parquet de Bayonne vient d’ouvrir une enquête criminelle.