La France rurale risque à nouveau de trinquer, indique, le 2 août, Aujourd’hui en France. Le quotidien revient sur l’annonce faite le 28 juillet par la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, concernant le remplacement progressif des chaudières au fioul à partir de 2022. Cette interdiction rappelle la hausse du prix du diesel à l’origine de la crise des Gilets jaunes, note le média. « La France du chauffage au fioul est rurale. Une partie est pauvre, voire très pauvre », rappelle Jérôme Fourquet, de l’Ifop, tout en évoquant la Diagonale du vide.