Un héritier peut demander une attribution préférentielle pour mettre fin à une indivision s’il a la qualité de copropriétaire. En l’espèce, une héritière a fait une demande pour des terres devant revenir à un légataire. Elle prétendait qu’elles étaient en indivision jusqu’au partage de la masse successorale. La Cour de cassation l’a déboutée, estimant que le legs consenti au légataire est rapportable en valeur pour compenser un éventuel déséquilibre envers les autres héritiers, mais pas en nature. Les biens ne sont donc pas en indivision. (Arrêt du 11 mai 2016.)