Présent lundi en réunion ministérielle pour travailler sur la prise en charge des cotisations sociales des agriculteurs sinistrés, Raymond Girardi a dévoilé les pistes à l’étude.

Entre 20 et 40 % de pertes, les agriculteurs pourraient toucher jusqu’à 3 800 € d’aides. Ce montant passerait à 5 000 € pour des pertes entre 40 % et 60 %. Au-delà, les exploitants peuvent espérer jusqu’à 15 000 € d’aides. Seul point en suspens : le référentiel utilisé pour calculer le pourcentage de pertes. « Le ministère de l’Agriculture y travaille encore, confie Raymond Girardi. De notre côté, nous avons demandé d’utiliser la moyenne des trois dernières années en se référant aussi sur les moyennes départementales. »