Une édition à laisser vieillir
/

Comme dans les jardineries, le temps froid et humide d'avril n'a pas été très favorable au Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (41), dont le thème cette année est « Jardins des délices, jardins des délires ».

Début mai, les plantes étaient encore peu développées, de nombreux créateurs de jardins avaient dû remplacer des végétaux détruits par les gelées, encore nombreuses et fortes à la mi-avril. Nous avons, pu, néanmoins, découvrir le festival 2012, qui marque un retour à des tendances qui semblaient avoir vécu, les constructions aux couleurs vives ou les paillages colorés, par exemple. Dans ce contexte, le végétal, au-delà de son manque de maturité pour raisons climatiques, parait occuper une place plus congrue que ces dernières années...

P.F.