À la suite des Échos, la chaîne LCI repère le 13 novembre une étude américaine (pas encore relue par les pairs scientifiques) qui fait état de très fortes contaminations par le virus du Covid-19 chez les cerfs sauvages dans l’Iowa (États-Unis).

Les animaux auraient été infectés à l’origine par des chasseurs puisque le pic des cas se serait produit pendant la saison de chasse. En retour, les chercheurs craignent de voir naître un nouveau réservoir sauvage du virus, en mesure de réaffecter les populations humaines.