Dans un rapport paru le 21 juin, la répression des fraudes dénonce les messages vantant de prétendus bienfaits de santé. Sur trois cents établissements contrôlés, le taux d’anomalies s’élève à 44 %. À côté des produits « détox », se répand désormais en force la mention illégale : « Permet de renforcer ses défenses immunitaires contre le Covid-19 ».