Titulaire d’un diplôme agricole de niveau ingénieur, Théophile Champagnat l’atteste : il pratique une agriculture certifiée bio. Le parking, qu’il loue à un bailleur social, dispose d’une aération naturelle renforcée par une aération mécanique qui a été nettoyée. « Notre production a été testée par un laboratoire, nous n’utilisons aucun produit. » De la paille et du son de blé font le substrat des champignons. Les plantes aromatiques, comme le persil, profitent des lampes horticoles. Et les endives poussent suivant les techniques d’hydroponie. « Nous sommes membres d’une coopérative bio qui distribue nos produits, nous travaillons avec la Ruche qui dit oui !, des Amap, des épiceries, etc. On a un grand panel de clients, c’est l’avantage d’être en ville. »