Dans l’Aude, la densité des élevages de volailles est faible et le mode de conduite extensif. Pour voir comment adapter les règles de biosécurité à ce type de situation, des éleveurs ont organisé une réunion chez David Ferrasse avec les services vétérinaires, le GDS et la chambre d’agriculture.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
54%

Vous avez parcouru 54% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !