À l’appel de la Fédération nationale des agriculteurs bio (Fnab), environ 200 agriculteurs et citoyens ont manifesté le 2 juin devant les Invalides, à Paris, pour dénoncer la baisse des soutiens au bio dans la future Pac. Avec la fin des aides au maintien, actée définitivement par le ministre, et les incertitudes sur les montants des écorégimes, les producteurs bio craignent des pertes financières lourdes. La Fnab réclame un écorégime de 145 €/ha pour les exploitations certifiées bio, calculé sur la base d’un montant moyen des anciennes aides au maintien et supérieur au montant accessible via la HVE. Le ministère se veut rassurant : dans le premier pilier, le futur « paiement de base + écorégime » sera égal ou supérieur aux soutiens actuels, promet-il. Il met aussi en avant la hausse de 30 % des aides à la conversion (de 250 à 340 millions d’euros), la nouvelle aide couplée au maraîchage et le crédit d’impôt bio de 3 500 €.