Lorsqu’un exploitant suit une formation professionnelle, il peut obtenir un crédit d’impôt, à condition d’être imposé au régime du bénéfice réel. Le montant de ce crédit, déductible de ses impôts, est équivalent aux heures passées en formation, au titre d’une année civile, multipliéeś par le taux horaire du Smic (1), dans la limite de 40 heures par année civile et par entreprise. En clair, pour un dirigeant ayant effectué́ 21 heures de formation en 2017, son crédit d’impôt correspond à̀ 204,96 € (21 x 9,76 €), à affecter à l’impôt sur les sociétés.

Il est à noter que les agriculteurs regroupés en Gaec bénéficient d’un crédit de 40 heures chacun, comme le précise l’organisme de formation Vivea (2).

Pour obtenir ce crédit d’impôt, il suffit de remplir la déclaration Cerfa n° 12635*01, à télécharger sur le site internet des impôts, et d’y inscrire le montant du crédit. Ce document est à transmettre à la Direction générale des impôts. Si le crédit d’impôt est supérieur au montant de l’impôt, l’excédent est restitué.́

R.A.

(1) Le Smic horaire de 2017 est de 9,76 €.

(2) www.vivea.fr