Le dirigeant assimilé salarié d’une SAS cotise à l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) et à l’Agirc (Association générale des institutions de retraire des cadres). Une fois la retraite venue, cet organisme, désormais unique, versera une retraite complémentaire à celle de base de l’exploitant. En fonction de sa carrière, la pension totale payée après sa cessation d’activité peut s’avérer plus importante que s’il avait seulement cotisé en qualité de non-salarié agricole.