La réduction du travail du sol et les couverts végétaux tendent à améliorer la connectivité du réseau poral du sol, ce qui impacte son fonctionnement hydrodynamique et les activités microbiennes.