«La productivité du maïs fourrage est liée à la précocité, rappelle Arvalis. Ainsi, un point d’écart de teneur en matière sèche se traduit en moyenne par une production de 0,2 t de MS/ha… si l’offre climatique, c’est-à-dire si le cumul de température pour arriver au stade voulu, est suffisante. Autant dire que le choix variétal est une étape importante dans l’itinéraire technique. Après une année 2018 compliquée, les producteurs pourraient être tentés de choisir des variétés plus tardives, notamment dans l’Ouest. Elles ont un cycle de développement plus long et ont moins besoin de « degrés-jour » pour arriver à la maturité récolte.

Garder de la souplesse

« Il y a eu un excédent de température durant tout le cycle de développement en 2018. On est arrivé trop rapidement, en août souvent, au stade voulu de 32 à 33 % de matière sèche plante entière pour récolter, explique Michel Moquet, spécialiste du maïs fourrage chez Arvalis. Le réflexe est donc de dire je "tardifie" pour ensiler après le mois d’août. » Mais pour le spécialiste, il faut rester prudent : « Si la tendance va vers des années plus chaudes, nous ne sommes pas à l’abri de campagnes avec des températures inférieures à la normale, comme cela a été le cas en 2012 et 2013. »

Il est donc possible de choisir des variétés plus tardives mais pas sur toute la totalité de la sole. « Et sans aller chercher un groupe de précocité différent », ajoute Michel Moquet. Dans la gamme de variétés d’un même groupe, on peut choisir un maïs avec 50 points de différence maximum au niveau de l’indice de précocité. L’objectif est surtout de garder de la souplesse pour la récolte. Les plus tardives présentent généralement un meilleur potentiel mais attention aux risques liés à une récolte à l’automne, dans des conditions pouvant être défavorables. Et qui dit variété tardive, dit digestibilité et qualité alimentaire différentes.

« Il faut maîtriser le couple précocité - date de récolte, poursuit Michel Moquet. Autrement dit, si on choisit une variété tardive plus productive, si le stade de récolte n’est pas bon, on perd ce qu’on devait gagner. » L’essentiel est d’adapter la précocité à son contexte, en fonction de la zone de culture et de la date de semis. Dans les régions de l’est de la France, les producteurs s’orientent déjà vers des hybrides plus tardifs que dans l’ouest, avec des semis mi-avril. Il est possible d’augmenter encore un peu l’indice de précocité, ce qui revient à avoir des variétés davantage grain que fourrage. Les règles de prudence s’appliquent aussi dans ce cas. « Tout dépend de la destination du maïs, expose Michel Moquet. Pour le lait, il faut être plus exigeant sur l’équilibre maïs fourrage - grain, c’est moins gênant en production de viande. »

Retrouvez sur www.lafranceagricole.fr les synthèses des essais Arvalis sur les variétés de maïs fourrage, par région et par groupe de précocité.

Variétés à adapter au climat
Somme de températures (base 6-30°C) nécessaires pour atteindre le stade 32 % de matière sèche plante entière, selon le groupe de précocité du maïs fourrage.
Groupes de précocitéCodeSemis à floraison femelleSemis à floraison femelleSemis à 32 % MSIndice de précocité FAO (estimation) (1)
Très précocesS0< 850560 à 620< 1425150-250
PrécocesS1850 à 885 580 à 640 1430 à 1525240-290
1/2 précoce cornés-dentésS2865 à 930600 à 6601465 à 1620280-330
1/2 précoce dentésS3930 à 985620 à 6801570 à 1675320-400
Très précocesS0< 850560 à 620< 1425150-250
Précoces
S1850 à 885 580 à 640 1430 à 1525240-290
1/2 précoce cornés-dentésS2
865 à 930600 à 6601465 à 1620280-330
1/2 précoce dentésS3930 à 985
620 à 6801570 à 1675320-400
(1) Plus le chiffre est élevé, plus la période dont la variété a besoin pour arriver à maturité est longue.
Source : Arvalis
Variétés à adapter au climat
Somme de températures (base 6-30 °C) nécessaire pour atteindre le stade 32 % de matière sècheplante entière, selon le groupe de précocité du maïs fourrage.
Groupesde précocitéCodeSemis à floraison femelleFloraison femelle à 32 % DE MSSemis à 32 %DE MSIndice de précocité FAO (estimation) (*)
Très précoceS0< 850560 à 620< 1425150-250
PrécoceS1850 à 885 580 à 640 1430 à 1525240-290
Demi-précoce corné-dentéS2865 à 930600 à 6601465 à 1620280-330
Demi-précoce dentéS3930 à 985620 à 6801570 à 1675320-400

(*) Plus le chiffre est élevé, plus la période dont la variété a besoin pour arriver à maturité est longue (Source : Arvalis).