Alors que chaque constructeur de tracteurs utilise la norme qui l’arrange pour annoncer une puissance ou une capacité de relevage, les manufacturiers de pneumatiques sont, quant à eux, tous sur un pied d’égalité lorsqu’il s’agit d’informer les agriculteurs sur les performances et les caractéristiques. L’ETRTO (Organisation technique européenne du pneu et de la jante) établit les classifications de référence. Cet organisme trie les pneus, notamment par ordre croissant, à partir de leur diamètre extérieur et de leur rayon. Le marquage sur le flanc de chaque produit répond à une norme précise et délivre toutes les informations nécessaires au choix et à l’emploi correct de ce dernier.

Vérifier les indices de charge et de vitesse

Si les données sur les dimensions sont maîtrisées par les exploitants, les indices qui suivent ce marquage et renseignent sur la vitesse maximale et la capacité de charge sont peu connus. Pourtant, ce sont des indications fondamentales pour une utilisation en toute sécurité. Michelin réalise régulièrement des opérations de sensibilisation consacrées à ses pneus routiers. Sur le banc d’essai, le manufacturier montre qu’ils explosent dès que la vitesse maximale est dépassée de quelques kilomètres-heure. Il en va de même pour la capacité de charge, d’où l’importance de lire le marquage.

Index de chargeCapacité de charge (kg)
045
50190
100800
1201400
1402500
1604500
1808000
20014000
Plus le pneu est grand, plus la pression peut être faible
Taille du pneuPression recommandée
10 km/h20 km/h40 km/h
20,8 R 421,11,61,6
620 / 70 R 420,81,51,9
650 / 65 R 420,81,81,8
710 / 70 R 380,611,2
900 / 60 R 320,60,60,7
900 / 50 R 420,60,91,15
Ex : tracteur de 200 ch, diamètre de pneumatique : 1 940 mm.
Décrypter les index de charge et de vitesse